LA BATTEUSE

Dès le début de ce siècle, Georges HOEHN, maire de Rountzenheim de 1896 à 1902 et grand-père de Marguerite HOEHN, achète une des premières "grandes batteuses" au village. Cette machine était alors actionnée par un moteur diesel (mis au point dans les années 1890 par l'ingénieur allemand Rudolf DIESEL). Après la 1ère guerre mondiale il est remplacé par un moteur électrique. A cette époque, c'est Emile, le fils de Georges qui prend l'entreprise à son compte jusqu'à sa mort le 5 janvier 1935. Sa veuve Lina reprend "le flambeau." Pendant l'évacuation en Haute-Vienne, la bonne vieille batteuse disparaît "mystérieusement." Mme HOEHN décide alors d'acheter une machine neuve, plus moderne : une "Hummel" équipée d'une presse (avec l'ancienne machine il fallait encore nouer la paille à la main).

En 1951, Mme HOEHN a loué, puis vendu en 1954, sa batteuse à la Coopérative "La Rurale". A cette époque elle fonctionnait à plein rendement, souvent 24 heures sur 24, en pleine saison. On voyait alors une longue file de chariots, chargés de gerbes de céréales qui attendaient leur tour de passage jusque tard dans la nuit. A la fin de la saison (août-septembre), la batteuse faisait le tour du village pour effectuer le battage en grange dans les grandes exploitations agricoles. Pour exécuter ce travail il fallait une équipe de 6 à 8 hommes, en général les voisins s'entraidaient. C'était alors toujours une petite fête avec les mêmes menus : soupe, lapins et nouilles ; (Hasepfaffer un Nüdle) ou soupe, pot au feu, pommes de terre sautées et raifort (Suppefläsch un Merradi). Les boissons : la bière et le vin "du pays" que les paysans faisaient eux-mêmes. En effet, dans les années 1950, beaucoup d'agriculteurs avaient un petit champ de vignes, mais le "vin" qu'ils fabriquaient n'était pas fameux. Il fallait avoir l'estomac bien "accroché" pour le supporter. Des plaisantins avaient d'ailleurs surnommé ces cuvées spéciales "Fixehanse Traminer". Il paraît que dans ce ban "Fixehanse" on récoltait les meilleurs raisins.

Mais revenons à notre "batteuse." Au cours de la saison 1951, furent enregistrées 315 heures de battage, dont 118 en hangar (im Dreschschopf et 97 en grange (chez l'agriculteur). L'heure de battage revenait à 1400 F (154 F valeur actuelle). Pour le battage en grange il fallait payer plus, 220 F en tant que frais de déplacement et d'installation de la machine. En 1960, c'était 19 F (suite à la réforme monétaire en 1959) plus 5 F et en 1967, 50 F l'heure en hangar, le battage en grange ayant été arrêté en 1961 déjà. La dernière année de son fonctionnement en 1967, deux agriculteurs seulement ont fait appel à ses services : Frédéric HEINTZ (le père de l'actuel maire, Jean-Jacques HEINTZ) pour 4 heures 45 et Louis REFF, l'arrière-grand-père de Sacha REFF, pour 0 heure 35 de battage!

La raison de cette désaffection, c'était la moissonneuse-batteuse. En effet, dès 1958, un jeune agriculteur du village, Robert ALLGAYER avait fait l'acquisition de cet engin révolutionnaire qu'il avait vu en fonction lorsqu'il était militaire en Algérie. C'était une Massey-Harris-Ferguson de couleur rouge. En 1962, trois autres agriculteurs, Henri JACOB(père), Willy BENDER de Rountzenheim et Louis WOLFF (l'actuel Maire de Stattmatten) ont acheté ensemble la deuxième moissonneuse-batteuse du village, une "Claas-Colombus" encore plus grande que la première. Contre ces "monstres" qui fauchaient et battaient en même temps, notre bonne vieille batteuse n'avait plus aucune chance. En 1970, elle a été vendue comme "vieille ferraille" (Ald Ise), ainsi que le moteur et 150 mètres de câble !(1)

(1) A cette époque, il ni avait que quelques prises de courant triphasé (Starikstrom), disséminées dans tout le village, c'est pourquoi il fallait souvent un long câble pour emmener le courant dans l'exploitation où devait se faire le battage.

En 1969, l'un des derniers attelage à vaches de Rountzenheim.

Sur le chariot on remarque le tonneau à purin en bois !

Dernière récolte de houblon à Rountzenheim.

Odie.jpg (5214 bytes)Retour à la page principale. ou A mon village!